Archive pour la catégorie ‘Balades varoises’

Le jeudi, nous avons entrepris de faire la randonnée qui, par le sentier du littoral, mène du port de Santa Lucia au cap du Dramont.panneau indicateur Soit 8km de marche sur un sentier côtier très sportif au début. J’avais commencé cette randonnée au mois de janvier, mais étant donné la difficulté, j’avais renoncé à m’engager plus loin seule.

C’est une randonnée difficile mais très agréable de par la beauté des paysages rencontrés.

Pendant les 4 premiers kilomètres, il faut sans arrêt monter et descendre.

passage-difficileMais nous nous sommes souvent arrêtées pour admirer ce qui nous entouraient.

pont-de-boisComme par exemple sur ce petit pont de bois sur lequel nous avons aussi admiré la clarté de l’eau .

paysageSur cette photo, on aperçoit au loin le cap du Dramont, but de notre randonnée, et l’île d’Or qui se situe en face.

A la fin, le sentier du littoral est interrompu et il faut faire 1km sur la route-ce qui n’est pas très agréable!!!

Avant de prendre le bus pour retourner au port où se trouvait la voiture, nous nous sommes reposées sur la plage du débarquement.


Elle est arrivée à la gare de Saint Raphaël le mardi midi alors nous sommes allées déjeuner au port de Santa Lucia.

Notre promenade apéritive nous a conduites jusqu’à un endroit que j’aime beaucoup: le jardin Bonaparte duquel on a une vue magnifique.

Nous sommes allées ensuite à la Base Nature. Je voulais lui montrer cette plage que l’on ne peut atteindre en voiture et qui pour cela est très prisée des amateurs de nature. Si on la longe on arrive à l’embouchure de l’Argens. Mais voilà à cet endroit la côte a été modifiée par?

plage-pres-de-lembouchure-de-largens

Mercredi matin, nous sommes allées au marché du centre de Fréjus, puis nous avons fait notre visite culturelle: le baptistère, le cloître et la cathédrale. Au début, le guide nous a dévoilé les deux battants de la porte de la cathédrale couverts de sculptures dont il nous a donné les significations.

Nous avons pris la direction de Bagnols en forêt que nous avons visité.

Notre étape suivante: Saint Paul en forêt. Danièle voulait essayer de retrouver un gîte à la ferme où elle avait passé 30 ans en arrière d’excellente vacances!

Nous avons trouvé celui ci:

gite-de-saint-paul-en-foretqui n’était apparemment pas le gîte recherché.

Nous avons pris notre déjeuner à Fayence que nous avons eu le temps de parcourir avant la pluie!

ruelle-de-fayence


Samedi, je suis allée rejoindre ma cousine Jacqueline et sa famille, installées dans un camping à la Londe les Maures. J’ai suivi la côte de Fréjus à Cogolin, puis de Cogolin à la Londe.

Jacqueline et moi sommes allées à pied jusqu’au village des Salins.

les-salins.jpg

Puis nous sommes allées dans les vieux salins propriété du Conservatoire du littoral. Nous avons déjeuné à l’abri du vent dans un petit “café” installé sur une plage.

Une partie du groupe devait faire du catamaran l’après-midi. Cette activité fut annulée, le vent d’est soufflant force 6.

Ils ont décidé d’aller “jouer dans les vagues” sur la plage de la Badine située sur la presqu’île de Giens.

C’est aussi un endroit idéal pour la pratique du kitesurf ou de la planche à voile.

kitesurf1.jpg

Je me suis contentée de regarder, la température de l’eau n’étant pas à mon goût!

Avant de retourner au camping, nous sommes allés à Giens. Au château, on a une vue d’ensemble de la presqu’île. Nous avons emprunté la route du sel.

- choisir un vaste espace plat (la Base Nature à Fréjus est l’endroit idéal),

velo14blog.jpg

- avoir internet afin de pouvoir y chercher des conseils judicieux,

- suivre un de ces conseils: mettre une écharpe autour du corps de l’enfant, la tenir fermement pour l’empêcher de tomber (cela permet à la maman de ne pas courir et à l’enfant de prendre conscience de l’équilibre nécessaire),

velo1.jpg

- lâcher l’enfant sans qu’il s’en rende compte,

veloecharpe.jpg

Et c’est parti…. vous pouvez l’emmener partout…

velo3.jpg

sur des chemins irréguliers, sur du sable…

velo4.jpg

lui faire plaisir et à vous aussi qui pouvez contempler le paysage qui vous entoure.

Ce mercredi 5 décembre se présentant comme une belle journée ensoleillée, je décidai de faire le tour du Cap du Dramont-que j’avais déjà mis à mon programme au mois de mars, mais que malheureusement je n’avais pu faire en raison du mauvais temps.

J’ai eu la chance d’être accompagnée de mes deux soeurs et de mon beau-frère.

soeurs.jpg

Contrairement à la première fois, nous avons garé notre voiture près de la plage de Camp Long et nous avons pu commencer notre balade. Nous avons suivi les traces jaunes et nos premiers pas nous ont menés sur les roches volcaniques (datant paraît-il de l’ère primaire).

roche-volcaniqueblog.jpg

Nous avons poursuivi notre chemin d’où nous pouvions admirer des petites calanques. Nous nous sommes arrêtés à côté de la Roche Percée.

roche-perceeblog.jpg

Au dessus de nous se dressait le Sémaphore propriété de la marine nationale.

semaphoreblog.jpg

Nous avons aussi pu voir l’île d’Or, coiffée d’une tour de style pseudo médiéval, qui avait inspiré Hergé pour son île Noire.

Au bout d’une heure environ, nous avions terminé la boucle et avons retrouvé notre voiture.

Cette fête se déroule en 2 jours.

Pour ma première participation, j’ai choisi de faire une randonnée à travers les domaines avec une visite de la Copsolfruit.

Nous (ma soeur et mon beau frère) sommes arrivés à Solliès Pont à 8 heures du matin. Nous avons pu voir l’installation des stands des commerçants.

tuilesblog.jpg

Sur ce stand à notre retour de randonnée, s’étalaient de nombreuses “mignardises” à base de figues (par ex: beignets de foie gras en forme de raviolis au chutney de figues).

Avant le départ, les organisateurs ont donné à chaque participant un yaourt à ….. la figue. Et nous voilà partis avec notre guide qui tout au long de la randonnée, nous a appris tout ce qu’on peut savoir sur la biologie de la figue.

Nous avons traversé d’abord quelques champs de figuiers abandonnés où chacun a pu se rassasier de ce qu’il pouvait trouver sur les arbres.

figueblog.jpgNous sommes alors arrivés à la coopérative que nous avons visité et où nous avons pu déguster de véritables figues de Solliès Pont. Cette figue areçu l’AOC en 2006 et donc les personnes qui travaillent dans cette coopérative doivent suivre scrupuleusement les consignes.

copblog.jpg

Notre guide nous a ensuite conduits dans 2 domaines privés qui pratiquent une culture différente: dans le deuxième, les arbres sont très bas et il faut baisser la tête pour se déplacer dans les chemins.

domaineblog.jpg

A notre retour dans le village, nous avions très chaud, très soif et il était impossible de s’asseoir à une table pour manger un quelconque des repas proposés. Nous avons tout de même réussi à nous installer dans un bar où nous avons pu avaler notre casse croûte accompagné d’une boisson fraîche.

Tant pis pour les bons menus à base de ….. figues …. ce sera pour l’année prochaine, car il faudra bien revenir, d’abord pour cela et aussi pour pouvoir flâner (ce que nous n’avions plus le courage de faire) dans les ruelles pleines de produits à base de figues ou rappelant ce fruit.

Une incroyable diversité de produits allant de la crème pour les pieds aux incontournables confitures et en passant par des poteries, des bijoux, des boissons alcoolisées ou non, des livres, des tartes etc…. et tout cela, je l’ai vu autour de la place! Je n’ose imaginer ce que l’on peut trouver d’autre!

J’ai fait quelques achats!

Je crois qu’il faut marcher le premier jour et visiter le second.

Je dis donc à l’année prochaine avec Manue!

Hier matin, j’ai repris mon vélo et le petit chemin qui sent bon la figue, afin de me rendre à cette plage que l’on ne peut atteindre qu’en utilisant des moyens de locomotion non polluants.

 

Image1

C’est sûrement pour cette raison qu’elle est si calme et qu’aux abords et dans les rochers poussent des fleurs sauvages.

 

Image2

Elle est aussi appréciée des pêcheurs.

 

Image3

Avant de profiter un peu de l’eau si claire, je suis allée jusqu’au bout, à l’endroit où l’Argens et le Reyran canalisé se jettent dans la mer.

 

 

Image4

Cela provoque de très jolis remous.

 

Image5

Mardi 29 mai, ma cousine et moi sommes allées à la découverte de l’ancien barrage de Malpasset situé à quelques kilomètres de Fréjus.

Au départ de la balade, le Reyran forme une petite retenue.

malpasset1blog

Nous avons emprunté le GR51 et nous avons pu apprécier les bonnes odeurs dégagées par les genêts ou les fleurs de moutarde.

Il y avait aussi des travaux.

malpasset2blog

Nous avons quitté le GR pour rejoindre le cours d’eau (à sec à cet endroit : sécheresse oblige).

Et nous avons vu les premiers blocs vestiges du barrage.

malpasset3blog

Un peu d’histoire : c’est en décembre 1959 que le barrage a littéralement explosé formant une vague de 50 mètres qui déferla en direction de Fréjus. Elle mit 30 minutes pour parvenir à la mer, détruisant tout sur son passage et tuant 423 personnes.

Ce barrage était haut de 59 mètres et large de 225.

On peut en voir encore une grosse partie de la base.

Nous avons été impressionnées par la taille des écrous et des boulons.

malpasset4blog

A la base du barrage, nous avons pu remarquer le tuyau de vidange. Puis nous sommes passées de l’autre côté où le Reyran est un peu plus rempli.

Pour voir le barrage du dessus, il nous a fallu grimper.

malpasset6blog

Puis nous sommes redescendues vers la voiture tout en admirant le paysage qui s’offrait à nous.

Au bout de la petite route, la circulation devient dangereuse pour les cyclistes. C’est pourquoi, on utilise plus facilement les trottoirs qui sont très larges, pour passer un rond point avant d’arriver à la piste qui conduit, à droite à St Aygulf et à gauche à la base nature de Fréjus.

Cette base a été aménagée sur un ancien site de l’armée dont on peut voir encore des vestiges.

reste%20arméeblog

A partir du carrefour, on ne rencontre plus que des piétons, des rollers et d’autres cyclistes.

Ce qui permet d’arriver à la piscine située au bord de mer en toute tranquillité.

piscineblog

Pour le retour, j’ai emprunté le même chemin. Mais, comme tout le monde le sait, on ne voit pas les choses de la même façon.

retour1blog

Ainsi, sur la fameuse petite route, j’ai failli percuter une autre cycliste (qui a d’ailleurs manifesté de façon fort désagréable) en voulant faire demi tour pour prendre en photo un des vestiges associé à l’église de Fréjus.

De mon appartement à la mer ou à la piscine, j’ai mis ¼ d’heure à vélo en utilisant ce chemin.

Image1

Aujourd’hui, j’ai décidé d’aller à la piscine à vélo. C’est aussi un itinéraire possible vers la mer.

Après le portail, de la résidence où j’habite et si on traverse la rue, on peut aller faire des courses. Ce n’est pas très beau, mais qu’est ce c’est pratique !

départblog

On tourne à gauche et après quelques mètres, on arrive au passage à niveau de la ligne qui permet aux Parisiens (entre autres) de se rendre sur la Côte d’Azur.

Au mois de juin ce ne sera plus qu’un souvenir et les automobilistes, les piétons et les cyclistes emprunteront un souterrain.

Après ce passage, on rejoint une toute petite route

petite%20route3blog

qui sent bon la figue et sur laquelle on peut voir quelques vestiges.

On passe à côté d’un club d’équitation où ce cheval espérait peut-être une gourmandise.

chevalblog

(à suivre)

Message de service
Bienvenue sur le blog de Mimi, dédié à la découverte de Fréjus, ses environs et d'autres lieux plus lointains... Cliquez sur les mots soulignés pour découvrir d'autres photos ou d'autres sites et sur les photos pour les agrandir.
septembre 2018
L Ma Me J V S D
« sept    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Pages