Jeudi 20 juin: arrivée à Paris (avec 1h de retard) pour voir Gabriel souffler ses 5 bougies.dsc04566

Jeudi 27 juin: départ vers Fréjus avec Gabriel.

Vendredi 28 juin: redécouverte de la mer, des plaisirs de la plage et des jeux de la base nature

dsc04567

dsc04570 dsc04572

Samedi 30 juin: la mer retrouvée

dsc04580



Randonnée organisée le jeudi 6 juin par l’office du tourisme de Chaudes Aigues.

Le départ se faisant de St Urcize dsc04543c’est dans ce village que notre guide nous a donné rendez-vous.

Quand nous sommes arrivés sur l’Aubrac, nous avons vu de nombreux troupeaux de vaches dans les pâturagesdsc04551

Il nous a fallu franchir des barrièresdsc04556 des petits ponts plus ou moins faciles dsc04553encore d’autres barrières dsc04555et parfois nous côtoyions ces jolies vaches pourvues de cornes impressionnantes en pénétrant sur leur territoire dsc04552 ce qui n’avait pas l’air de leur plaire.

Après toutes ces péripéties nous sommes arrivés au but de notre randonnée, le buron “motte”dsc04559 dont nous avons pu contempler l’architecture intérieure.

Puis nous sommes retournés à St Urcize .

Mercredi 5 juin

Ce circuit de 5,25km se fait au départ de Chaudes Aigues vers l’église. Comme je voulais emprunter le chemin que j’avais fait le premier jour et sous la pluie, j’ai effectué le circuit à l’envers par rapport au guide. Résultat: je me suis un peu perdue…

Pour commencer, j’ai suivi le chemin qui grimpe à travers les pâturages et duquel on voit le village de plus en plus petit.dsc04531Arrivée au sommet, je n’ai pas compris les indications et me fiant à ma carte j’ai suivi un chemin qui me menait ensuite à la route conduisant au château de Montvallat qui est privé.

La première partie que j’ai aperçue est une tour.

dsc04532En faisant le tour du château, j’ai retrouvé le bon itinéraire ombragé qui évite la route et  passe près d’autres pâturages.

dsc04541Ce chemin aboutit, sur le plateau, à l’endroit où je m’étais trompée. Je suis donc redescendue par le sentier qui mène à l’église.


Mardi 4 juin

Le guide touristique des” Pays de Saint Flour” propose des circuits en voiture dont celui permettant de découvrir les gorges de la Truyère. A partir du village de Fridefont 2 alternatives: à droite vers le viaduc de Garabit ou à gauche vers le barrage de Grandval.

J’ai choisi la première solution et mon premier arrêt fut au belvédère de Mallet d’où l’on a une belle vue sur le cirque du même nom et partout des genêts odorants dsc04481

Puis j’ai poursuivi jusqu’au viaduc de Garabit.

Le prochain arrêt: le village de Saint Georges où j’ai découvert en me hasardant à pieds quelques  particularités

dsc04488 dsc04493 dsc04496

Je voulais faire la boucle prévue sur le guide mais je suis arrivée à Saint Flour et je n’ai pas trouvé la route. J’ai donc fait demi tour, suis retournée à Fridefont et me suis arrêtée au barrage de Grandval

dsc04501 dsc04502

J’ai repris la route vers le château d’Alleuze. Un chemin de croix menait au village d’Alleuze au milieu des genêts

dsc04508Arrivée au sommet, je me suis installée au pied de la croix et j’ai contemplé un long moment, accompagnée par l’odeur des genêts et le seul bruit des grillons, le merveilleux paysage qui s’offrait à moi.

dsc04511

Balade à pieds vers le château de Couffour situé au dessus de Chaudes Aigues. On commence par dsc04475 puis on s’engage dans la forêtdsc04461 .Le chemin grimpe à travers les prés dsc04462 . On passe à côté du camping: drôle de voisinage et réveil matin garanti! dsc04464 .Et on arrive au château sous lequel se trouve le restaurant de Serge Vieira.

On a une belle vue sur Chaudes Aigues en contrebas dsc04467 .En poursuivant le chemin avant de redescendre, on peut arriver rapidement au VVF où sont logés quelques curistes.

La descente par le même sentier:

dsc04463 dsc04474

Dimanche 2 juin.

L’avantage du printemps, même s’il est pluvieux, est de nous offrir de longues journées: on peut donc musarder, ce que je n’ai pas manqué de faire.

Donc au lieu de retourner directement à Chaudes Aigues, j’ai fait un détour par un petit village- Les Ternes- qui compte dans ses murs un château et une église.

dsc04457 dsc04454 Malheureusement les 2 bâtiments étaient fermés et je me suis contentée d’en faire le tour.

Comme je l’ai écrit dans l’article précédent, je suis arrivée sur le parking de l’église. dont j’ai fait le tour pour apercevoir de loin Murat et le rocher de Bonnevie.

Avant de pénétrer dans l’église qui par chance était ouverte, j’ai regardé la plaque présentant l’historique.

Il y avait un groupe accompagné d’un moine et c’est pour cela que j’ai pu admirer le rétable dsc04442 et le plafond fait de 2 matériaux différents.

dsc04441 dsc04443

Le moine nous a conseillé de grimper sur le promontoire, situé non loin de l’église, sur lequel autrefois se trouvait le château de Bredons. Et de là on a une belle vue sur l’église dsc04444

dsc04446 sur les monts enneigés

dsc04447 sur Murat

dsc04449 sur le village de Bredons

dsc04450 et vers le sud .


Dimanche 2 juin. En arrivant à Murat en venant du nord, on ne peut pas manquer le rocher de Bonnevie sur lequel trône une vierge. Un parking est prévu et il ne reste plus qu’ à suivre le sentier qui grimpe jusqu’au sommet.

dsc04431

Et là on n’est pas déçu car on a une superbe vue à 360° si on prend la peine de faire le tour de la statue.

Murat: dsc04430 Sur un autre promontoire, l’église prieurale de Bredons: dsc04429

Je suis descendue dans Murat que j’ai parcouru à pieds (un peu désertique en ce dimanche après midi).

dsc04433 dsc04434 dsc04436

En reprenant la route vers Saint Flour , je vis tout à coup un panneau indiquant la direction de l’église de Bredons. Je bifurquais et après une montée assez rude, étroite et à travers le village, j’arrivais sur le petit parking devant l’église.

Mais le site mérite une page à lui tout seul.

C’est Dimanche: pas de soin. J’entreprends donc de me rendre au nord du département afin d’aller voir le château de Val qui me paraissait être le plus beau de tous les châteaux que l’on peut visiter dans le Cantal.

dsc04413La visite commence par une vidéo dans la chapelle. Puis on emprunte un escalier permettant d’accéder à l’intérieur du donjon où dans chaque salle une explication “audio” nous est donnée.

Après la visite, je suis allée au bord du lac admirer le paysage et prendre un petit pique nique.

Reprenant la route, je me suis arrêtée au barrage de Bort les Orgues

dsc04416 dsc04417 dsc04418

qui a été construit sur la Dordogne et a formé le lac artificiel qui borde le château de Val. Il a une hauteur de 120m. Impressionnée, j’ai décidé d’aller voir l’effet que cela fait vu du bas.

dsc04420 … je ne suis pas restée longtemps avec peut être en mémoire les images du barrage de Malpasset.

J’ai continué vers Murat deuxième étape de ma balade.

Vendredi 31 mai

La transhumance ayant déjà eu lieu, il ne restait dans la ferme que

une vache et son veau de 2 jours dsc04370 qui devaient rejoindre le troupeau dans la montagne d’ici peu

une vache destinée à la viande dsc04371 les fermiers nous ont expliqué les critères de choix : celle ci avait perdu son veau 2 années de suite et faisait montre d’un caractère irascible (ce qui pouvait présenter un danger pour les autres)

et 2 veaux qui se tenaient compagnie.

Le fermier nous a montré sa réserve de fourrage

dsc04372 qui constitue l’aliment essentiel du troupeau durant les mois d’hiver.

Il nous a montré sa collection de “médailles” dont celle ci

dsc04374 qui est donné à chaque éleveur à l’occasion de cette manifestation qui attire un nombre considérable de personnes. Je n’ai pas pu y assister car ce jour là, je me suis rendue à Salers. Une occasion de revenir l’année prochaine pour la voir!

Nous avons poursuivi la visite de la ferme et nous avons passé un certain temps près de ce cheval

dsc04376 dsc04378 C’est un cob. Il était nerveux et sa maîtresse avait du mal à le retenir (ce qui se comprend étant donné la différence de taille).

Nous sommes allés faire un petit tour pour admirer de loin le village d’Anterrieux -dont la ferme fait partie- entièrement brûlé par les allemands en juin 1944.

dsc04379

La visite s’est terminée par un agréable goûter durant lequel les fermiers nous ont fait déguster leurs produits.

J’ai acheté un saucisson sec de boeuf  Aubrac pour mon gendre qui en est friand.

Message de service
Bienvenue sur le blog de Mimi, dédié à la découverte de Fréjus, ses environs et d'autres lieux plus lointains... Cliquez sur les mots soulignés pour découvrir d'autres photos ou d'autres sites et sur les photos pour les agrandir.
février 2018
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  
Pages